vendredi 28 août 2009

Combien un bloggeur émet-il de CO2 ?

Attention, ce billet n'est pas vraiment sérieux. Si vous souhaitez du sérieux, allez ici ou .

Mon @mi Disparitus me conseille de faire des rétroliens pour améliorer le classement de mon blog, mais il me manquait un alibi. Et sans alibi, on va vers des déboires et parfois des insultes, comme seuls peuvent en délivrer des stars du blog, tel Nicolas. Mais après tout, pourquoi ne pas faire un point sur les émissions de CO2 d'un bloggeur ? Je n'ai rien trouvé sur le site de Jean-Marc Jancovici, ni sur celui de l'Ademe, ni sur celui , ni d'ailleurs sur mon propre site (très important, paraît-il de référencer son propre site), c'est dire s'il s'agit d'un sujet inexploré.
Bon, je dois donc faire les calculs par moi-même. D'abord de quoi a besoin un bloggeur ? C'est simple : un cerveau (normalement constitué, les individus ayant 5 ou 6 cerveaux ne semblent pas être des bloggeurs plus performants), un clavier, un ordinateur, un écran, une box ou un modem, un bureau et un fauteuil (bon, on peut s'en dispenser aussi) et des bières à volonté.
D'après l'Ademe, un ordinateur performant (et qu'on éteint le soir) consomme environ 40 kWh par an (ça me paraît peu, mais quelqu'un a peut-être mesuré, par exemple un lecteur d'Agoravox). Mais combien de CO2 par kWh ? Le débat fait rage et EDF a en 2005 réussi à circonvenir l'Ademe qui retient un chiffre de 40 gCO2 par kWh pour un usage de base. Ceci dit une approche "marginale" telle que celle retenue par RTE et l'Ademe en 2007 donne des chiffres 10 fois plus élevés, de 450 à 550 gCO2.
Donc le bloggeur consommerait entre 640 g et 22 kg de CO2 par an pour son seul ordinateur. A cela, il faut ajouter la consommation des serveurs (on peut au moins doubler la mise, car les bâtiments sont climatisés, et la climatisation loin d'être optimisée) et les externalités sur les autres usagers (un bloggeur est normalement lu, soit par d'autres bloggeurs, mais parfois aussi par des gens normaux, si si ça arrive). On peut au moins doubler la mise encore. Au total, la consommation en CO2 d'un bloggeur pourrait ainsi atteindre 100 kg CO2 par an.
Mais ce n'est rien : une étude récente montre qu'un pack de 6 bières émet -sur son cycle de vie- environ 3 kg deCO2 et qu'un bloggeur normal consomme environ 3 bières par soirée (statistique basée il est vrai sur le seul cas de Disparitus) et que cette bière doit être tenue au frais (et qu'un frigo consomme 650 kWh par an), on voit que le problème environnemental du bloggeur est plus brassicole qu'informatique.
Oups !

3 commentaires:

Disparitus a dit…

Trois chopines, c'est un minimum
Tu peux multiplier par 1,25 mon facteur d'émission journalier.

C'est un vrai sujet, les dégâts de l'alcool dans la blogosphère

Nicolas a dit…

Des insultes, moi ? Oh...

4E a dit…

Cher Nicolas,
insultes, j'y vais un peu fort. Réactions viriles, disons.