dimanche 14 février 2010

Des marchés de moins en moins transparents

J'ai envie ici de pousser un gros "coup de gueule" (l'heure est un peu à la vulgarité bourgeoise, je fais donc dans le trendy, comme dirait Disparitus).

Depuis la création de Powernext, les données historiques sur les prix de marché étaient accessibles gratuitement sur internet. Il suffisait de s'inscrire pour zéro franc. Ces données m'ont été précieuses pour faire certaines analyses qui nourrissaient mon blog.

Je m'aperçois que ces données sont désormais payantes, maintenant que Powernext a fusionné avec EEX pour devenir EPEX Spot. N'étant pas Rockefeller, je ne peux m'amuser à payer 400 € par an rien que pour pouvoir alimenter mon blog. Je n'ai pas non plus l'envie de passer mon temps à faire du copier / coller à partir des données qui restent publiques (mais dans un format inutilisable en pratique).

Le marché français gagne décidément en transparence tous les jours !

Je note au passage que EPEX/Powernext était au coeur de la polémique sur les pics de prix d'octobre dernier. Powernext était en quelque sorte récidiviste, car une crise de nature similaire qui résultait des procédures inadaptées de Powernext avait déjà eu lieu deux ans auparavant, en 2007.

A l'époque la CRE avait été sévère avec Powernext et avait fait comprendre qu'elle n'accepterait pas la récidive. A ce jour pourtant rien ne s'est passé, et EPEX/Powernext se permet même de diminuer la transparence du marché.

Je vais finir par croire ce que disent les traders d'énergie.

1 commentaire:

Disparitus a dit…

L'opacité, ça c'est trendy..