samedi 13 février 2010

Des traders accuseraient EDF de manipuler les prix


C'est une première (à ma connaissance), selon la "newsletter E-world" publiée par Montel le 10 février dernier des traders accuseraient EDF de manipuler les prix de marché. (Attention, la newsletter n'est pas publiée sur internet, je l'ai lue sous format physique et j'en reproduis le "chapeau").

Et les accusations des traders sembleraient précises et viseraient les évolutions de prix, ils pointeraient plusieurs anomalies (lors des week-ends notamment). Certains auraient même écrit à la CRE pour dénoncer les prix anormalement élevés les dimanches de janvier.

Mais, à en croire l'article, certains traders seraient sceptiques sur la "neutralité" de la CRE qui, comme EDF, est "dirigée par l'Etat (state run)". "Si vous ne voulez pas trouver de manipulation, vous n'en trouverez pas" conclurait ainsi un trader.

NOTA BENE (du 17 février) : L'auteur du blog, qui avait volontairement employé le conditionnel dans son billet, apprend que, dans un communiqué publié le 12 février, montel a retiré son article. Montel fait valoir que les trois sources anonymes distinctes n'étaient pas fondées ("unsubstantiated") et a regretté l'utilisation du terme "manipulation de prix".

2 commentaires:

Ivecome a dit…

J'ai une question de compréhension: comment s'exercerait une manipulation des prix du marché de l'électricité vu qu'elle ne se stocke pas et que les données de production et de consommation sont publiques ?

Pour ce qui est des allégations sur la neutralité de la CRE, il faut savoir que par ailleurs, certains sont convaincus que la CRE sert les intérêts des fournisseurs alternatifs (i.e. state run, but MEDEF inside). C'est le lot de toutes les autorités de régulation de marché qui s'ouvrent, tout le monde conteste leur neutralité...

4E a dit…

Bonjour Ivecome,
vaste question, que celle de la manipulation des prix. Les possibilités sont en réalité innombrables, vous pouvez me croire. On peut manipuler l'information en amont, on peut manipuler directement les marchés (en achetant trop en forward, en achetant massivement à certains moments sur le spot pour faire monter le forward, en augmentant la volatilité des marchés donc les risques pour les opérateurs, en faisant les opérations inverses des précédentes). On peut aussi manipuler le merit order d'appel (en valorisant plus ou moins les valeurs des stocks: EJP, hydrauliques mais aussi combustible nucléaire). On peut aussi "mal gérer" les stocks et se retrouver court ou long à certains moments. On peut décider de fermer des centrales en amont, les déclarer indisponibles, fixer la maintenance à des périodes particulières. On peut aussi décider de ne pas augmenter la puissance de certaines tranches pour diminuer les quantités disponibles sur le marché.
Les possibilités sont donc innombrables, quant à savoir si elles sont utilisées, c'est une autre histoire.